Élodie

Il y a quelques années nous avions un rituel toutes les deux ! Souvent, le dimanche matin nous mettions la musique à fond et nous dansions sur mon lit. Ces instants font vraiment partie de nos plus beaux souvenirs. Car dans ces moments là j’avais vraiment le sentiment que nous étions dans l’instant présent <3 Choupette m’en reparle souvent d’ailleurs !
Alors, il y a quelques jours quand elle m’en a reparlé, il va s’en dire que j’ai sauté sur l’occasion pour créer ces jolis souvenirs ensemble ! Le temps a passé depuis, mais le plaisir est resté le même et notre complicité n’en est que plus grande aujourd’hui. Que je l’aime cette choupette <3

 

Olivia

Hé hé profiter de notre bassin aquatique et découvrir avec surprise tout plein de bébés poissons ​guppy.

 

Jean-Didier

C’est les vacances et les beaux jours sont de nouveaux là.
Nous pouvons profiter de la terrasse pour prendre le petit déjeuner, tranquillement.
Prendre notre temps et arrêter de courir de peur d’être en retard.
Se poser. Profiter d’instants simples.
Vivre tout simplement.

Kahina

” A mon enfant :
Personne d’autre ne connaîtra la force de mon amour pour toi.
Après tout, tu es le seul à savoir comment bat mon cœur à l’intérieur.
Maman “

 

Audrey

Un mois où je n’avais pas envie de créer pour l’occasion, où je me foutais complètement du résultat, où je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire… Un mois difficile pour elle, pour moi et m’imposer quelque chose était au dessus de mes forces.

Et puis ce mois ci elle a perdu une dent. Une grosse dent qui fait un gros trou dans son sourire. J’ai peur que la dent ne repousse jamais alors je suis toujours en train de regarder si la nouvelle dent apparait et je fais des sourires forcés pour qu’elle m’imite. Parce que je trouve ça drôle aussi. Tous les enfants ont des trous dans leur sourire et ça fait partie d’une enfance parfaitement normale.
Alors j’ai pris mon appareil photo, en selfie, car on en fait souvent, et qu’en selfie on se fiche totalement de la technique, et je lui demandais de sourire comme Maman pour garder un souvenir de ce moment “normal” de son enfance pourtant parfaitement “anormale”.

 

Julie


Ce moment du réveil de la sieste que j’adore tout particulièrement. Je trouve que c’est un moment à part de la journée. Après une matinée souvent chargée, un repos bien mérité pour tout le monde l’après-midi, la sieste rythme la journée de toute la famille même s’il est le seul à la faire. Et ce moment, où j’entends ses petits pas dans la chambre, une pause derrière la porte et ses petits toc-toc-toc à la porte pour que je vienne lui ouvrir. Parce qu’en général j’en profite pour travailler et mon bureau se trouve juste devant la porte de sa chambre. A peine la porte ouverte, avec ses petits yeux encore tout endormis, il me tend les bras pour que je le prenne dans les miens.
Et juste après, c’est le câlin dans son lit pour finir de se réveiller tranquillement, réveil qui finit toujours par un moment de jeu. Grâce à cette photo, encore un mois, un mois où je garde ce précieux souvenir d’un petit moment ordinaire, un moment de tous les jours, mais un moment si particulier. Je me rappellerai de ce moment mais pas seulement, de tout ce qui va avec, du rituel de la sieste où il faut qu’il fasse un coucou avant de passer la porte de la chambre à son frère, sa sœur et son père s’ils sont dans le salon, d’aller lui faire appuyer sur le bouton pour fermer les volets roulants et ensuite sur celui qui allume la veilleuse avant de le déposer dans son lit et de lui faire un bisou et un dernier coucou avant de fermer la porte. Et c’est vraiment ça la force d’une photo du quotidien

 

Ligthouse in the storm