Un an. Il y a un an, une idée lancée, une envie, un projet qui voit le jour. Un projet créé entre collègues et amis. La recherche ensemble d’un nom qui a du sens, avec l’idée que véhicule ce projet et dans nos cœurs de parents, mais aussi dans nos cœurs de photographes de familles.

Lighthouse in the storm. Pas besoin de réfléchir plus ou de chercher plus loin, c’est ancré en nous sept. Ce jour où la vie bascule, où on devient parent. Où nos tempêtes ne sont plus jamais les mêmes car la priorité a changé, c’est elle, c’est lui, ce sont eux. On est désormais gardien de quelque chose de si beau, gardien de l’amour, gardien du bien-être, gardien de la protection, gardien de les aider à grandir et de les faire grandir. Le phare qui brille, le point de repère toujours présent, juste à côté ou à veiller de loin, que la mer, que la vie, soit d’huile ou en pleine tempête. La vie avec tout ce qu’elle comporte.

Pour ce projet, comme chaque projet, on s’est lancé et ensuite il faut tenir dans le temps pour réaliser quelque chose de concret, pour voir le chemin parcouru. Des mois plus simples que d’autres, et maintenant, 12 mois au complet et cet autoportrait en famille “anniversaire”. On peut vous dire que c’est un sacré trésor que l’on s’est offert, à nous et à nos enfants, que de se tenir à cette photo chaque mois. On se retourne sur l’année écoulée et on réalise. Ces morceaux de vie, ces peines et ces joies, ces mers calmes et ces tempêtes. Mais toujours des mains liées, toujours cette lumière qui nous maintient les uns contre les autres.

On embarque maintenant pour une nouvelle année

Jean-Didier

Pour ma première photo, j’avais écrit “Je suis leur phare, ils sont ma tempête”.

Je pourrais à nouveau écrire cette phrase. Il s’est passé tellement de choses en un an.

Mais en y réfléchissant bien, je pourrais écrire cette phrase toute ma vie car c’est vraiment un changement de vie d’avoir des enfants.
Tout tourne autour d’eux, tout passe après eux… une tempête quoi !

Mais qu’est-ce que je l’aime cette tempête !
Qu’est-ce que je les aime !

Lighthouse in the storm <3

 

Kahina

Comme ce phare,
Je serai toujours là pour t’éclairer quand tu auras des doutes,
Je serai toujours là pour t’aider à braver tes tempêtes,
Jour et nuit, tu pourras toujours compter sur moi,
Je resterai éveillée pour te rassurer,
Je resterai debout pour ne pas que tu tombes,
Tu es mon plus grand trésor,
Je t’aime.

 

Coraline

Tout change. Et puis quoi ? Nous sommes toujours là, lui, lui, elle et moi. Les uns pour les autres. Les uns avec les autres. Peu importe si ce n’est plus comme avant. Peu importe si c’est différent. C’est. Tout simplement. Quand la vie t’emmène, là où tu n’aurais jamais imaginé. Il y a quand même, ces choses qui sont toujours là. Nos repères. Les uns pour les autres. Notre lien. Notre lieu. Comme un phare dans la tempête. Qu’on ne quitterait pas des yeux. Lighthouse in the storm.

 

Olivia

Une fête des mamans en tête, petit déjeuner et balade sur le port de Saint-Gilles avant de retrouver les garçons.

 

Audrey

Juste se poser pour prendre le temps de faire une photo tous les deux où la communication se fait difficile depuis quelques semaines…

 

Julie

Cet autoportrait en famille anniversaire a une saveur toute particulière. Comme une envie de le célébrer. Nous n’avons pas la mer à proximité mais on adore dessiner tous les quatre ! Alors on a sorti les crayons pour faire un petit clin d’œil avec le phare qui représente tellement, nos quatre silhouettes se donnant les mains, et ce soleil qui se couche sur une mer d’huile. Parce que c’est notre petit rituel de l’été, aller admirer le coucher du soleil, parce qu’il n’y a pas que des tempêtes et qu’il faut profiter de ces moments là. Reste plus qu’à ajouter de jolies couleurs, pour un dessin plein de sens qui va venir prendre sa place dans le salon.

 

Élodie

Mai 2018 – A nous, à toi choupette de mon cœur !

 

Voilà un an que nous réalisons chaque mois un autoportrait ensemble ! J’ai l’impression que ces 12 moi sont passés à une vitesse folle et à la fois que cela existe depuis toujours !  Cela n’a pas toujours été simple de réaliser cet autoportrait. Pour l’idée déjà, mais surtout par temps. Souvent réalisé à la toute dernière minute, je me suis demandée si j’allais pouvoir continuer ce projet. Mais aujourd’hui quand je regarde les 12 derniers mois qui se sont écoulés, les 12 images que nous avons créées ensemble dans ce cadre (et que nous n’aurions jamais créées dans un autre contexte) je suis heureuse d’avoir persévérer. Car chaque mois ce moment est le nôtre et plus on avance et plus cela devient notre projet à toutes les deux ! Merci pour tous ces jolis moments que tu m’as offert. Je t’aime bien au delà des frontière de ce monde !

 

Ligthouse in the storm